Consommateurs Petites entreprises Grandes entreprises

Services sans fil sur la bande 700 MHz: ce que les entreprises doivent savoir

Publié 11 July, 2014 dans Entreprise, Tendances en technologie par 0

Il y a quelques années, quand les télédiffuseurs canadiens ont remplacé leur signal de diffusion analogique par un signal entièrement numérique, l’industrie des télécommunications sans fil du pays et ses clients ont soudainement vu se libérer une part considérable du spectre au profit des appareils mobiles.

Voici certaines questions fréquentes sur cette bande de spectre de 700 MHz nouvellement disponible pour les services sans fil et ce que cela signifie pour les entreprises et les consommateurs canadiens.

1. En quoi consiste le spectre de 700 MHz?

Tous les signaux de communication générés par les activités de radiodiffusion, de télédiffusion et de téléphonie sur fil et sans fil sont véhiculés par des ondes radio crées artificiellement qui voyagent à la vitesse de la lumière. Les ondes viennent en diverses fréquences, lesquelles sont mesurées en mégahertz (MHz). La bande de fréquence de 700 MHz est regroupée dans une partie plutôt basse du spectre utilisé pour la radiodiffusion et les communications. Ses ondes sont relativement plus longues que celles de la plupart des autres fréquences actuellement utilisées dans les services de téléphonie mobile ou cellulaires.

2. Quels sont les avantages du spectre de 700 MHz?

La bande de spectre de 700 MHz avec ses ondes plus longues est particulièrement propice pour les services sans fil les plus évolués, comme les services 4G LTE ou technologie d’évolution à long terme qui sont actuellement déployés à l’échelle du Canada. En régions rurales, ces longueurs d’onde peuvent parcourir de très grandes distances sans se détériorer, ce qui permet aux fournisseurs de services de télécommunications d’offrir des services mobiles large bande dans les régions rurales du Canada. Dans les centres urbains fortement peuplés, ces mêmes longueurs d’onde peuvent pénétrer des structures très denses comme les édifices, les ascenseurs, les sous-sols et les stationnements. Tous ces facteurs devraient donner aux utilisateurs de services mobiles une réception plus claire et plus constante.

3. Comment se fait-il que ce spectre soit devenu disponible?

Quand les télédiffuseurs canadiens ont converti leurs signaux de diffusion analogiques en signaux numériques, une certaine quantité d’espace du spectre s’en est trouvée libérée. Le gouvernement canadien a divisé le nouveau spectre disponible en sept blocs de licences dans 14 zones géographiques de service, soit 98 nouvelles licences au total, et les a vendues aux enchères en février.

4. Pourquoi les fournisseurs de services mobiles aiment-ils le spectre de 700 MHz?

Tous les fournisseurs de services mobiles au Canada sont impatients d’étendre leurs réseaux de manière à pouvoir offrir leurs services à une plus grande part du pays, pour offrir de nouveaux services et faire en sorte que ces services soient plus performants. Cela est particulièrement vrai en ce qui concerne le plus rapide et le plus évolué de tous les nouveaux services, le service LTE, qui permet de concrétiser des services large bande de prochaine génération comme la navigation Internet haute vitesse en déplacement, la télé mobile ainsi qu’une grande variété de nouvelles applications et de médias mobiles pour les consommateurs et les entreprises.

Plus tôt cette année, Bell a lancé le premier service LTE utilisant le spectre de 700 MHz. En tout, Bell a acheté 31 licences quand Industrie Canada a vendu le spectre de 700 MHz aux enchères en février. Avec ces licences de 700 MHz, Bell sera en mesure d’offrir un service large bande 4G évolué aux résidents des petites villes, des régions rurales et du Nord canadien, et d’atteindre son objectif d’offrir le service LTE évolué à 98 % de la population canadienne.

En conclusion

Le déploiement des services à 700 MHz est un avantage pour tous les intervenants du secteur des télécommunications au Canada. Le gouvernement fédéral et, par conséquent, les contribuables canadiens sont plus riches de 5,27 milliards $ depuis les enchères de février. Les fournisseurs canadiens de services sans fil ont acquis un nouveau spectre, probablement la ressource la plus précieuse pour leurs activités. Les consommateurs, quant à eux, peuvent s’attendre à des services sans fil plus rapides, plus fiables et plus évolués

Par Francis Moran
Équipe Blogue de Bell

Laissez-nous savoir ce que vous en pensez

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *