Consommateurs Petites entreprises Grandes entreprises

Promouvoir La Santé Mentale des Jeunes : Le Récit de Julie Zaky

Publié 16 January, 2020 dans Bell Cause pour la cause par 0
Julie Zaky
Julie Zaky

Julie Zaky est étudiante en psychologie à l’Université du Québec à Montréal et militante de la santé mentale des jeunes chez Jack.org. S’inspirant de son expérience personnelle avec la dépression, Julie croit fermement que les jeunes ont le pouvoir de mener la discussion sur la santé mentale au sein de leurs communautés pour créer un changement positif. Tous les gestes comptent  et Julie est déterminée à diffuser ce message au plus grand auditoire possible.

Julie partage son récit en vue de la Journée Bell Cause pour la cause qui se tiendra le 29 janvier. Nous lui avons parlé de son expérience à titre de militante de la santé mentale, de la façon dont son expérience personnelle a forgé sa vie, comment toute personne peut inspirer le changement pour les jeunes et plus encore.

Qu’est-ce qui vous a inspiré à vous joindre à Jack.org?

À l’âge de 18 ans, j’ai fait face à des problèmes de santé mentale et on m’a diagnostiqué une dépression. Avant cela, je ne connaissais rien de la santé mentale. Je ne savais pas que j’en possédais une et que je devais en prendre soin, tout comme je le faisais pour ma santé physique. Au lieu de reconnaître ce qui se passait en moi comme un signe de détresse, je me suis blâmer pour ce que je ressentais et pour tous mes symptômes. Pendant ma convalescence, j’ai réalisé que les gens qui m’entouraient ne connaissaient rien de la santé mentale. Une fois rétablie, j’ai décidé de changer la façon dont les gens percevaient la santé mentale. Je me suis mise à la recherche d’un organisme qui me permettrait d’entrer en contact avec les jeunes pour leur parler ouvertement de la santé mentale. Jack.org semblait être idéal. Je voulais m’assurer que tout le monde puisse reconnaître les signes de la détresse et que les jeunes au sein de ma communauté obtiennent de l’aide lorsqu’ils en ont besoin. Nous avons tous une santé mentale et nous ne devrions pas avoir honte lorsque nous éprouvons des problèmes.

Quelle est la plus importante chose que vous avez apprise à titre de défenseuse de la santé mentale des jeunes avec Jack.org?

La chose la plus importante que j’ai apprise est que les jeunes peuvent instaurer et diriger un changement durable et avoir un impact important sur notre société. Si nous souhaitons changer la santé mentale des jeunes, ces derniers doivent mener ce changement. Bien qu’il soit important que divers professionnels collaborent pour améliorer la santé mentale des jeunes, ces derniers sont les experts en ce qui a trait à leurs besoins et les facteurs qui contribuent à une santé mentale positive au sein de leurs communautés. Il est essentiel d’inclure la perspective des jeunes dans toutes les mesures que nous prenons pour améliorer leur santé mentale.

Quel conseil donneriez-vous à un jeune qui cherche à faire une différence en matière de santé mentale au Canada?

Soyez persévérant, mais soyez patient. La création d’un changement vraiment durable prendra du temps. Votre première initiative peut ne pas se dérouler comme prévu. Peut-être que moins de gens y participeront ou que vous ne pourrez pas mettre en œuvre toutes vos excellentes idées en raison de certains règlements. Mais c’est tout à fait normal. Vous êtes entré en contact avec les gens qui ont participé et vous avez fait de votre mieux avec les ressources à votre disposition. Le changement dans le paysage de la santé mentale s’accroît avec le temps. Bien que le progrès semble lent au début, vous êtes sur la bonne voie. Aucune initiative n’est trop petite. Tout ce que vous faites pour améliorer la santé mentale contribue à son optimisation au sein de votre communauté. Votre passion et votre dévouement créeront un effet d’entraînement : de plus en plus de gens participeront et soutiendront votre travail, ce qui mènera à des changements durables. 

Julie Zaky
Julie Zaky

Quelles actions simples peut prendre toute personne pour soutenir un ami ou un membre de la famille qui lutte avec sa santé mentale?

La plateforme en ligne « Être là » enseigne aux jeunes (ou toute autre personne) la façon de soutenir les gens qui peuvent lutter des problèmes de  santé mentale. Il y a cinq règles, mais celles que je préfère sont « Écoute activement » et « Oriente la personne vers de l’aide ». La règle « Écoute activement » signifie simplement d’avoir une bonne écoute et de tenir compte de ce que ressent la personne. Il faut donc mettre de côté vos préjugés, vos expériences et vos téléphones pour avoir une conversation engageante avec cette personne. Tout ce que nous devons faire est d’écouter et de poser des questions pour l’encourager à explorer exactement ce qu’elle éprouve. Ce n’est pas le moment de donner des conseils ou de juger. Le simple fait d’écouter peut être un outil puissant.

L’autre règle, « Oriente la personne vers de l’aide », signifie que nous informons les gens que des ressources sont mises à leur disposition. Qu’il s’agisse d’un médecin, d’un psychologue ou d’une personne au sein de leur communauté, ils peuvent obtenir l’aide dont ils ont besoin. Nous ne sommes pas tous des professionnels de la santé mentale et nous ne pouvons pas soutenir pleinement les gens qui luttent avec des problèmes de santé mentale. Un professionnel de la santé mentale peut combler cet écart. Sachez qu’il existe plusieurs types de fournisseurs de soutien en santé mentale et qu’aider une personne à trouver la bonne ressource peut être une excellente façon de la soutenir. Vous pouvez visiter EtreLa.org pour obtenir plus d’information et d’autres exemples de mesures simples que vous pouvez prendre ainsi que des vidéos, des questions et réponses, etc.

Qui est dans votre réseau de soutien? Comment ces gens vous aident-ils quand vous ne vous sentez pas bien?

Mon réseau de soutien comprend ma famille et mes amis. J’ai la chance de vivre dans un environnement sans stigmatisation en ce qui concerne la santé mentale. Quand je ne me sens pas bien, je sais que je peux compter sur quelqu’un qui m’écoutera, pour m’offrir un espace où je peux vider mon sac et parler des émotions que je ressens sans être jugée. Ils acceptent les pensées et les émotions que j’éprouve. La plupart du temps, tout ce dont j’ai besoin est d’une oreille qui m’écoute sans juger et c’est exactement ce que ces personnes m’offrent. Ils s’assurent de me contacter au cours des jours qui suivent pour vérifier comment je me vais. Et ils m’encouragent à obtenir de l’aide de professionnels lorsqu’ils sentent que je pourrais en profiter.

Quel est le message le plus important que vous souhaitez que les étudiants qui luttent avec des problèmes de santé mentale tirent de votre présentation?

Peu importe ce que vous éprouvez, vous méritez d’obtenir l’aide dont vous avez besoin. Peu importe si d’autres personnes semblent aux prises avec des problèmes de santé mentale, ou peu importe que vous croyiez que votre problème est mineur ou majeur, allez chercher de l’aide. Obtenir de l’aide professionnelle peut sembler terrifiant, particulièrement la première fois. Peu importe votre situation, elle est valide et demander de l’aide est l’une des meilleures décisions que vous pouvez prendre!

Laissez-nous savoir ce que vous en pensez

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *