Consommateurs Petites entreprises Grandes entreprises

Profile de carrière: Nathalie Ngongo – gestionnaire principale, services de sécurité

Publié 23 July, 2019 dans Carrières, Chez Bell, Entreprise, French, Sécurité par 0

Lorsque nous utilisons nos appareils intelligents tous les jours, que ce soit pour écouter de la musique, pour partager des photos ou pour se rendre à destination grâce à notre GPS intégré, il est parfois facile d’oublier le travail qui se fait en coulisse pour assurer la sécurité de nos données. C’est en grande partie le travail de Nathalie Ngongo, gestionnaire principale des opérations de sécurité chez Bell.

Pionnière de nature, Nathalie a immigré de la France au Canada il y a plus de 15 ans, après avoir étudié au Congo. Avec une formation en physique et en ingénierie des réseaux, Nathalie soutient une équipe d’analystes en sécurité chez Bell, travaillant sur des solutions pour protéger les données et l’information.

Nous vous invitons à découvrir le fascinant parcours professionnel de Nathalie et le domaine dynamique de la cybersécurité.

Comment s’est déroulé votre parcours professionnel jusqu’à présent ?

Après avoir étudié les mathématiques et la physique au Congo, j’ai rejoint un programme d’ingénierie de réseau en France, puis j’ai eu l’occasion de visiter le Canada dans le cadre d’un échange. Pendant ce temps, j’ai exploré le Québec pendant 6 mois et j’ai adoré.

Suite à mon retour en France, j’ai travaillé pour une entreprise de télécommunications, mais je savais que je voulais retourner éventuellement au Canada. Après avoir immigré, je me suis jointe à Bell en 2009 en tant qu’employée contractuelle, avant d’être embauchée de façon permanente à titre d’analyste en sécurité en 2010.

Comment avez-vous progressé jusqu’au poste que vous occupez aujourd’hui ?

Mon parcours est quelque peu orthodoxe. En fait, on m’a offert un rôle de gestionnaire à deux différentes reprises. J’ai refusé la première offre, craignant qu’elle ne me convienne pas, car je n’avais jamais étudié la gestion de personnel ou les RH. Mais après avoir été affectée à un projet où je devais assurer le soutien d’une équipe qui s’intégrait à un nouveau groupe, les choses avaient changé. J’ai découvert une aise pour la gestion des problèmes et une confiance en moi pour l’interaction avec les membres de l’équipe – et dès que ma directrice m’a avoué qu’elle voyait quelque chose de spécial en moi, ce qui était autrefois un “non” clair, nécessitait maintenant une considération plus sérieuse.

Avant de prendre la décision, j’ai passé 4 jours à une retraite qui m’a permis de prendre le temps de réfléchir. Je me suis aussi assurée de discuter avec d’anciens collègues qui occupaient précédemment des rôles techniques et qui avaient choisi de faire le saut vers des postes de direction. Finalement, j’ai décidé de prendre le risque et j’ai dit oui.

Trouvez-vous que vos talents sont mieux utilisés dans votre poste de gestionnaire sénior ou préférez-vous un rôle technique plus pratique ?

Les deux sont naturels pour moi. Bon nombre des caractéristiques qui contribuent au succès dans mon rôle technique m’aident également au niveau de la gestion. Je pense que c’est lié à la façon dont j’ai été élevée. On m’a encouragée à être responsable, à gérer la charge de travail et à prendre soin des autres. Bien que j’aime les deux types de rôles, je préfère le poste de gestionnaire. Ce rôle me permet d’avoir plus de visibilité et d’influence et ainsi, faire une réelle différence.

Y a-t-il beaucoup de femmes dans le domaine de la cybersécurité ?

Lorsque j’ai obtenu mon diplôme il y a 15 ans, les femmes représentaient environ 10 % des élèves de ma classe, et malheureusement, cela n’a pas beaucoup changé depuis. Les femmes qui étudient l’informatique sont souvent encouragées à s’orienter vers des domaines plus créatifs, comme le codage ou la création de sites Web. On m’a aussi encouragée à aller dans ces champs, et je l’ai fait avant d’aller en sécurité. Peu d’entre elles s’orientent vers des rôles dans le domaine des réseaux et encore moins vers la sécurité.

Nous essayons maintenant d’attirer davantage de femmes vers la sécurité, parce que la diversité dans tous les domaines est essentielle. Une des stratégies que nous utilisons consiste à visiter les universités et les écoles pour sensibiliser les gens aux divers domaines de la sécurité, y compris la sécurité physique, la cryptographie, la sécurité des applications et plus encore. Il y a tellement de domaines différents dans la sécurité que si l’un de ceux-ci n’est pas attrayant pour quelqu’un, il y en aura sans doute un autre qui le sera.

Avec l’évolution rapide de la technologie, le maintien de la cybersécurité est-il devenu plus facile ou plus difficile à mettre en œuvre ?

Je pense que la difficulté s’est accrue en raison de l’apparition de sous-technologies chaque mois. Les attaques de cybersécurité sont aujourd’hui plus complexes, nous avons besoin de solutions de sécurité supplémentaires en plus des pare-feu et des antivirus. Cela rend la recherche de solutions plus complexe et exige des compétences plus spécialisées, mais c’est aussi ce qui rend ce domaine si dynamique et intéressant à travailler.

Comment les individus peuvent-ils mieux protéger leurs données dans notre cybermonde ?

Le meilleur conseil est d’être bien informé. Ne présumez pas qu’il ne vous arrivera rien. Informez-vous sur les meilleures pratiques. Les habitudes faciles à adopter dans votre vie personnelle peuvent être aussi simples que de faire une sauvegarde de vos données personnelles importantes sur un disque externe, d’utiliser plusieurs clés USB à différentes fins pour vous assurer que de ne pas partager des fichiers personnels par inadvertance sur l’ordinateur de quelqu’un d’autre, et de ne pas vous connecter pas à votre application bancaire lorsque vous êtes connecté à un réseau Wi-Fi public.

Un dernier mot de sagesse ?

Soyez proactifs dans votre vie et votre travail, et prenez votre avenir en main. Si vous n’aimez pas votre travail quotidien, il est de votre responsabilité de le changer. Changez la tâche, l’équipe, l’entreprise ; vous êtes le seul à pouvoir améliorer votre situation. Un ancien de l’équipe m’a toujours dit : ” Organisez-vous, sinon quelqu’un d’autre vous organisera ” ce conseil est toujours resté avec moi.

Vous sentez-vous prêt à relever votre prochain défi professionnel ? Visitez notre site Carrière http://bit.ly/2SB8cHZ pour connaître les possibilités qui s’offrent à vous.

Laissez-nous savoir ce que vous en pensez

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *