Consommateurs Petites entreprises Grandes entreprises

Profile de carrière: Mercy Jeyanathan – Architecte technique principale, communications unifiées

Publié 31 October, 2019 dans Carrières, Chez Bell, French par 0

Lorsqu’elle était jeune étudiante, Mercy Jeyanathan n’aimait pas trop l’école – jusqu’à ce que la découvre du monde de la programmation éveille sa curiosité. S’est ensuivie une carrière de pionnière dans le domaine des technologies de l’information (TI). Mercy est aujourd’hui architecte technique principale chez Bell, où elle travaille avec de grandes entreprises pour planifier et reconcevoir des systèmes TI de sorte que les clients aient la meilleure expérience utilisateur possible.

Quel a été votre parcours d’études pour devenir architecte technique chez Bell?

MJ: J’ai étudié la gestion de l’information et des technologies à l’université, avec une spécialisation en télécommunications. Travailler pour Bell était l’un de mes objectifs; c’est tout ce dont je rêvais et même plus. Cela fait maintenant 14 ans que je me suis jointe à l’entreprise.

À quoi ressemble votre journée type?

MJ: Lorsque j’ai débuté mes fonctions dans mon poste, mon travail était principalement axé sur les projets et portait sur l’installation et la mise en œuvre du protocole de transmission de la voix sur IP (VoIP). J’effectuais la configuration des systèmes de téléphonie numérique pour des clients du marché d’affaires. La technologie a évolué pour inclure des appels, des vidéoconférences, du clavardage, une messagerie instantanée et plus encore. Aujourd’hui, mon rôle est de concevoir et de mettre en œuvre des solutions de collaboration basées sur le protocole VoIP et de former nos clients du marché d’affaires. Cette tâche est devenue plus stratégique que tactique, car l’aspect de conception est axé sur une vision à long terme de la technologie que nous utilisons et sur la manière dont elle répond aux besoins des gens.

En tant qu’architecte technique, sur quels types de projets travaillez-vous?

MJ: Je travaille principalement avec des institutions financières pour concevoir et mettre en œuvre des solutions de collaboration Cisco, dont les systèmes de téléphonie et de boîte vocale. Je mets aussi en œuvre des solutions de messagerie instantanée, des solutions pour centres de contact et des outils de collaboration destinés aux télétravailleurs, par exemple en utilisant le téléphone mobile ou la tablette. Lors de la création et de la mise en œuvre d’une solution de collaboration pour nos clients, nous tenons compte de chaque aspect du mode et du lieu d’utilisation pour garantir sa longévité.

Quel est le facteur le plus déterminant pour maintenir l’innovation dans votre domaine?

MJ: Les besoins du marché orientent l’évolution des technologies. Chez Bell, les gens sont très soucieux d’étudier les tendances, d’analyser les besoins et de prédire ce que l’avenir nous réserve. Nous nous engageons à travailler dur pour que nos technologies et nos solutions soient prêtes pour demain, en sachant nous adapter aux besoins des consommateurs et de la future génération de travailleurs. La clé est de faire preuve d’une conscience sociale et écologique, d’utiliser des solutions dans le nuage et de veiller à ce que ces dernières soient faciles à gérer et évolutives.

Quelles compétences acquises pendant votre carrière vous sont les plus utiles dans votre poste actuel?

MJ: Renforcer mes compétences interpersonnelles et travailler avec les autres dans la conception de solutions pour nos clients sont les deux choses qui m’ont été le plus utiles. Les compétences techniques et non techniques sont complémentaires pour obtenir les meilleurs résultats pour nos clients. Je dois être en mesure de présenter des solutions très techniques à des clients du marché d’affaires et expliquer des structures complexes avec précision, dans des termes faciles à comprendre.

Comment encourageriez-vous plus de femmes à se diriger vers des carrières axées sur la technologie?

MJ: J’ai eu une conversation avec l’un de mes collègues des ressources humaines qui m’a dit que lorsque les femmes envisagent un nouveau travail, en général, elles ne postulent que si elles estiment avoir toutes les qualifications requises. Peu importe le domaine, les femmes devraient avoir confiance et savoir que même s’il leur manque une partie des critères requis pour un poste, elles ont tout ce qu’il faut pour acquérir de nouvelles compétences. Il est important d’avoir un système de soutien, et cela commence par sortir de sa zone de confort au travail, apprendre de ses collègues et recourir à un mentor ou un à pair pour résoudre des problèmes.

Pensez-vous que le rythme de changement rapide contribuera à attirer plus de jeunes femmes vers des carrières techniques?

MJ: Absolument! Je le vois déjà avec ma fille qui étudie pour devenir ingénieure et aussi avec les jeunes diplômées qui se sont jointes à Bell.

Quel conseil souhaitez-vous donner aux jeunes qu’une carrière dans le domaine des technologies intéresse?

MJ: Je leur dirais qu’une carrière dans le domaine des technologies peut mener à divers parcours. Une fois que vous avez trouvé la voie qui vous passionne, suivez-la.


Vous sentez-vous prêt à relever votre prochain défi professionnel ? Visitez notre site carrière pour connaître les possibilités qui s’offrent à vous.

Laissez-nous savoir ce que vous en pensez

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *