Consommateurs Petites entreprises Grandes entreprises

Pleins feux : Inspirer les femmes chez Bell

Publié 7 March, 2017 dans Carrières, Chez Bell par 0

À l’occasion de la Journée internationale de la femme, nous avons parlé à deux employées de Bell qui sont des mentores et des motivatrices actives au sein de l’entreprise et de la collectivité. Anne Couture, gestionnaire principale, exploitation des services extérieurs et Anuja Sheth, directrice, exploitation et ingénierie du réseau des services de télévision, partagent avec nous leur parcours et leur point de vue.

Blog_Header_WomenatBell_IWD_FRParlez-nous un peu de vous

Anuja Sheth : J’ai grandi dans une petite ville minière du sud de l’Inde. J’ai étudié en électronique et en génie des communications. Après avoir travaillé quelques années, j’ai fait un MBA à la Rotman School of Management de l’Université de Toronto. Je me suis jointe à Bell en juillet 2007 en tant que gestionnaire, applications et appareils de données (marchés verticaux) dans le groupe Technologies des services sans fil. Mon mari et moi avons immigré au Canada en 1998 et, depuis lors, nous considérons que nous sommes dans ce pays comme à la maison. Nous avons deux fils et vivons à Markham.

Anne Couture: Je viens de Chicoutimi, une petite ville située dans le nord du Québec. Je suis allée à Montréal pour y obtenir mon diplôme en comptabilité. Je suis comptable professionnelle agréée et, immédiatement après mes études, je me suis jointe à Bell pour y travailler dans le domaine des finances. J’aime les chiffres et je suis heureuse de pouvoir les utiliser pour remplir mes responsabilités opérationnelles. En 2004, j’ai eu l’occasion de diriger une équipe de facturation et j’ai adoré cette expérience. Je travaille chez Bell depuis maintenant 17 ans!

Parlez-nous de ce que vous faites et de votre rôle à Bell

AS : En tant que directrice, exploitation et ingénierie du réseau des services de télévision, je dirige l’équipe chargée de l’ingénierie et de l’exploitation de l’ensemble des plateformes de télévision soutenant Bell Télé Fibe, la télévision par satellite et les services de diffusion par contournement.

AC : J’ai commencé ma carrière chez Bell Marchés Affaires et je suis passée aux Services extérieurs il y a deux ans. Aujourd’hui, je suis gestionnaire principale dans le secteur de l’exploitation et je dirige l’équipe responsable de l’effectif qui crée et gère le calendrier des techniciens des Services résidentiels de Bell dans le marché du Québec.

Anne, pouvez-vous nous parler du comité directeur du réseau Les femmes chez Bell et nous dire pourquoi vous en faites partie et qu’est-ce que vous aimez à propos de cette participation?

AC : Le réseau Les femmes chez Bell est un programme de collaboration national visant à soutenir le perfectionnement, la progression et la promotion des femmes en tant que leaders de Bell. La vision du comité directeur consiste à aider les femmes, peu importe leur niveau, à atteindre leur plein potentiel à l’aide du réseautage, du perfectionnement professionnel et du mentorat.

La demande qui m’a été faite de devenir membre du comité est venue du programme de développement des talents de la prochaine génération. On a fait appel à moi, car je faisais partie de l’équipe Services extérieurs, un secteur de l’organisation essentiellement masculin. J’ai planifié quelques événements et y ai participé parce que je croyais que ce serait utile pour développer mon réseau et stimuler mon inspiration. Cette expérience a été pour moi une excellente occasion de connaître d’autres femmes du comité directeur, d’avoir voix au chapitre chez Bell et de contribuer à ce que toutes les femmes sentent qu’elles peuvent gérer leur carrière à leur façon.

Quelles mesures prenez-vous, votre équipe et vous, pour favoriser la parité hommes-femmes?

AS : Je participe régulièrement à des tribunes libres et à des salons de l’emploi dans les universités afin de dire aux jeunes femmes qu’elles peuvent occuper une place importante dans l’industrie des télécommunications. L’année dernière, j’ai participé à une discussion de groupe visant à inciter les femmes en sciences, technologies, ingénierie et mathématiques à se hisser au sommet et à surmonter les obstacles qui peuvent les empêcher d’accéder à des postes de haute direction.

AC : Nous avons pour objectif d’accroître le nombre de femmes dans les rôles de direction au sein des Services extérieurs et, au cours des cinq dernières années, nous avons commencé à voir une tendance à la hausse. Avec la présence de femmes dans ces rôles, nous constatons une plus grande diversité au sein de l’équipe sur le plan culturel et fonctionnel.

Vous êtes toutes les deux mentores. Quel conseil donneriez-vous à une jeune femme qui souhaite travailler dans votre domaine?

AS : Comme les ingénieurs, nous sommes généralement à l’aise dans des rôles plus prévisibles et moins risqués. En vertu de notre formation, on attend de nous que nous trouvions des solutions ayant très peu de chance d’échouer et que nous disposions de toutes les données nécessaires à la prise de décision. Au fur et à mesure que vous montez dans l’échelle hiérarchique, vous devez vous habituer au risque – que ce soit à l’égard de votre carrière ou d’un problème à traiter. Il faut apprendre à décider en fonction de ce dont on dispose et à rectifier soi-même le tir en cours de route.

AC : Travaillez fort, soyez volontaire, ayez confiance en vous et collaborez avec votre équipe.

Anuja, comment allez-vous célébrer la Journée internationale de la femme?

AS : En rappelant à mes collègues féminines qu’elles doivent être fières de ce qu’elles font et qu’elles ne doivent pas sous-estimer la valeur qu’elle crée au profit de l’organisation grâce à la collaboration et au leadership inclusif.

Qui sont vos modèles et pourquoi?

AS : Mahatma Gandhi. Il possédait les deux qualités que j’admire le plus chez un leader : l’humilité et l’intégrité.

AC : Ma mère. Elle m’a élevée toute seule et est toujours demeurée indépendante. Elle m’a enseigné l’importance de l’autonomie et de ne pas dépendre de quelqu’un d’autre. Mon premier objectif était de terminer l’école, d’avoir un bon emploi et d’être financièrement indépendante à un jeune âge.

Mon père est aussi un modèle. Entrepreneur, il possède un hôtel et m’a appris combien il est important de travailler fort. Il est important également de poser des questions et de vérifier soi-même les réponses reçues.

Chez Bell, plusieurs femmes m’ont aussi inspirée à différentes étapes de ma carrière. Il y a d’excellentes leaders chez Bell à tous les niveaux.

Quel est le meilleur conseil que vous avez jamais reçu d’un mentor?

AS :Visez l’excellence, et le succès viendra.

AC : D’avoir confiance en moi. C’est là que tout commence.

Comment vous y prenez-vous pour maintenir votre inspiration et votre élan?

AS : J’adore ce que je fais chez Bell et je viens travailler tous les jours en espérant pouvoir apprendre quelque chose de nouveau. Mon inspiration et mon énergie me viennent des membres hautement motivés de mon équipe de travail et de ma famille, qui est une source de force pour moi.

AC : Les gens avec qui je travaille m’inspirent au quotidien.

Pour en savoir plus sur l’engagement de Bell à l’égard de la diversité et de l’inclusion au travail, cliquez ici.

Une carrière chez Bell vous intéresse? Visitez notre site Carrières.

Laissez-nous savoir ce que vous en pensez

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *