Consommateurs Petites entreprises Grandes entreprises

Créer un site Web pour votre entreprise: pourquoi est-ce important?

Publié 3 octobre, 2013 dans Entreprise par 0

De nos jours, dans un monde où prédomine Internet, il est difficile d’imaginer que toutes les entreprises canadiennes n’ont pas déjà un site Web. Pourtant, selon l’Enquête sur la technologie numérique et l’utilisation d’Internet 2012 de Statistique Canada, plus de la moitié des entreprises canadiennes ne sont pas encore en ligne. Cette proportion grimpe à 60 % pour les petites entreprises (qui comptent moins de 20 employés). Si votre entreprise fait partie de ce groupe, vous risquez de manquer de nouvelles occasions importantes, car les clients se tournent de plus en plus vers le Web pour trouver des entreprises qui vendent ce qu’ils recherchent.

Pour un grand nombre de ces entreprises, l’obstacle est sans aucun doute la complexité de la tâche. Comme il faut enregistrer un domaine, créer un site Web, trouver une solution d’hébergement, ajouter des services comme Google Analytics et l’optimisation du référencement local, sans compter qu’il faut assurer la mise à jour du site si l’on veut qu’il soit utile, de nombreuses entreprises préfèrent tout simplement s’en passer.

Dans cette série d’articles – qui donne en exemple une boulangerie locale –, nous allons vous montrer pourquoi vous gagnez à créer un site Web pour votre entreprise. Nous vous expliquerons les principales étapes à suivre pour créer un site Web et l’optimiser afin qu’il soit facile à trouver pour les gens qui recherchent les produits ou services que vous vendez, pour y ajouter une fonctionnalité de commerce électronique afin que vous puissiez élargir votre marché grâce à la vente en ligne, et pour y intégrer les médias sociaux ainsi que vos autres efforts de marketing.

Le Web est la nouvelle vitrine

Faisons connaissance avec Céline, qui exploite une petite boulangerie, située sur la rue principale d’une ville canadienne de taille moyenne, où la population locale se rend pour acheter ses pains, gâteaux, biscuits et autres pâtisseries cuits sur place. Céline connaît Internet et, comme la plupart des Canadiens, l’utilise beaucoup au travail comme à la maison. Toutefois, comme bien d’autres propriétaires de petites entreprises au Canada, Céline n’a pas de site Web pour sa boulangerie. Elle trouve qu’il y a trop d’efforts à y mettre. Après tout, Céline n’essaie pas d’attirer des clients qui ne sont pas de sa ville, dont par ailleurs presque toute la population connaît déjà très bien son petit commerce.

Par contre, Céline commence à comprendre que nombre de ses clients qui faisaient du lèche-vitrine comme dans le bon vieux temps, en déambulant le long de la rue principale, parcourent maintenant les magasins virtuels, de leur ville et d’ailleurs. Ce n’est pas qu’elle craigne de perdre ses clients au profit d’une boulangerie d’une ville voisine, mais elle est préoccupée par la possibilité que certains clients finissent par l’oublier si sa boulangerie n’est pas présente pas dans leur paysage numérique. De plus, la ville accueille sans cesse de nouvelles personnes. Et si ces dernières ne recherchaient les marchands locaux qu’en furetant en ligne?

Le Web est le nouveau bottin

Il est difficile de trouver de récentes statistiques canadiennes fiables qui indiquent dans quelle mesure les moteurs de recherche, comme Google et Bing, ont remplacé les bottins et les annuaires imprimés. Selon un sondage mené en 2012 par Harris Interactive, près de 70 % des Américains n’utilisent le bottin que rarement ou jamais. Selon une autre étude réalisée en 2011 par Burke, même dans la catégorie des personnes de 55 à 64 ans, la proportion d’utilisateurs de moteurs de recherche et celle des personnes qui se servent encore des annuaires papier arrivent ex æquo.

On peut donc conclure sans trop de risque que la vaste majorité des Canadiens n’utilisent tout simplement plus d’annuaires imprimés comme le bottin. Ils vont plutôt chercher sur Internet les commerçants qui offrent un produit ou un service donné, leurs adresses, leurs heures d’ouverture, etc. Céline le sait très bien, tout comme elle sait qu’il est plus que temps pour elle d’inscrire son commerce dans le nouveau répertoire d’entreprises électronique qu’est le Web.

Le Web est toujours ouvert

Les clients d’aujourd’hui s’attendent de plus en plus à ce que les renseignements qu’ils recherchent sur une entreprise soient à leur portée. Céline ne peut certainement pas rester à côté du téléphone jour et nuit pour répondre à des demandes d’information, comme à quelle heure la boulangerie sera ouverte, ou à des questions plus complexes, par exemple si elle fait des gâteaux d’anniversaire personnalisés. Cependant, les clients peuvent obtenir immédiatement les réponses à ces questions, et à bien d’autres encore, quelle que soit l’heure de la journée, si elle a un site Web. Le Web n’est jamais fermé.

Conclusion

Un site Web pour sa boulangerie peut présenter bien d’autres avantages pour Céline. Nous en reparlerons dans d’autres articles de cette série. Dans notre prochain article, nous verrons plutôt à quel point il est facile de mettre l’essentiel en place, surtout grâce à un forfait comme l’Ensemble Essentiels Web de Bell. Vous serez étonné de constater à quel point il est simple de démarrer.

Entre-temps, que pensez-vous de la tendance apparemment incontournable de l’utilisation des moteurs de recherche au détriment des répertoires imprimés? Croyez-vous que chaque entreprise au Canada devrait être présente en ligne, ou qu’il soit tout à fait possible de réussir même sans être présent sur le Web? Faites-nous-en part dans les commentaires ci-dessous.

Laissez-nous savoir ce que vous en pensez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *