Consommateurs Petites entreprises Grandes entreprises

Comment rendre votre site Web plus accessible

Depuis environ deux ans, les entreprises établies en Ontario doivent se conformer à la Loi sur l’accessibilité pour les personnes handicapées de l’Ontario (LAPHO). La loi s’applique aux sites Web, car l’accès à l’information et aux communications doit être exempt d’obstacles pour les personnes handicapées.

D’autres provinces imposent des exigences semblables et la plupart des directives, y compris celles de l’Ontario, s’appuient sur les normes WCAG (Web Content Accessibility Guidelines) élaborées par l’organisme sans but lucratif W3C (World Wide Web Consortium). Ces normes de nature technique expliquent comment rendre le contenu du Web plus accessible aux personnes handicapées.

Même si votre province n’impose pas d’exigences en matière d’accessibilité du Web, vous avez tout intérêt à rendre votre site Web accessible, car c’est une bonne décision d’affaires. Voici quelques avantages :

  • Possibilité d’accroître votre rendement de l’investissement – Plus votre site Web est fréquenté, plus vous faites de bonnes affaires; il vaut donc la peine de vous assurer que les 13,7 % de Canadiens souffrant d’une incapacitéont accès à votre site Web et y naviguent en toute facilité.
  • Meilleure expérience sur les appareils mobiles – Un site Web bien conçu et accessible sera plus apprécié des personnes qui utilisent un téléphone ou une tablettepour aller sur le Web.
  • Possibilité de meilleurs classements dans les moteurs de recherche – L’information que vous ajoutez à votre site pour le rendre accessible aux personnes handicapées aide également les moteurs de recherche à comprendre et à indexer correctement votre contenu, ce qui pourrait améliorer votre position dans les résultats de recherche organiques.

Voici quelques mesures élémentaires à prendre pour vous assurer que votre site Web est conforme aux meilleures pratiques d’accessibilité :

1. Évaluez votre site et son contenu.

Il existe plusieurs façons de savoir dans quelle mesure votre site Web et son contenu répondent déjà aux normes d’accessibilité WCAG, par exemple :

  • Une évaluation automatique au moyen d’outils d’évaluation qui détectent divers obstacles à l’accessibilité.
  • Une évaluation manuelle par les responsables de votre site ou des experts engagés à contrat, qui décèleront des difficultés omises par les outils automatiques.
  • Naviguer sur votre site au moyen de technologies d’aide, comme un lecteur d’écran, pour vous assurer que les usagers de tels outils n’éprouvent pas de problèmes qui vous auraient échappé.

2. Commencez à apporter des changements à votre site.

Certains des obstacles à l’accessibilité les plus courants sont faciles à éviter, et une conception Web et un développement de contenu réalisés avec soin y parviennent tout naturellement. Voici certains des problèmes les plus courants que vous pouvez régler :

  • Fournissez des légendes et des textes descriptifs pour les images, les boutons et le contenu vidéo en ajoutant un texte alternatif à vos étiquettes d’image, afin que tout usager d’un lecteur d’écran puisse comprendre ce que contient un élément visuel qu’il ne peut pas voir.
  • De même, rendez les tableaux accessibles en indiquant quelles cellules sont des en-têtes et lesquelles sont des lignes, pour que les technologies d’aide puissent présenter correctement cette information aux utilisateurs.
  • Utilisez un contenu structuré, présenté de manière logique et cohérente, auquel les technologies d’aide pourront accéder sans en perdre le sens. Des feuilles de style bien conçues permettent aux technologies d’aide comme les lecteurs d’écran de faire la distinction entre des titres, des listes à puces ou à numéros, des hyperliens, etc.
  • Utilisez diverses techniques pour aider les utilisateurs à corriger les erreurs lorsqu’ils remplissent des formulaires en ligne. Un message d’« erreur » générique sera de peu d’utilité à une personne souffrant de déficience cognitive. Le recours à la couleur comme seul moyen d’indiquer une information manquante ne sera d’aucune aide à l’utilisateur d’un appareil affichant en noir et blanc ou à une personne qui ne distingue pas bien les couleurs.
  • De même, évitez les agencements de couleurs avec faible contraste entre le texte et le fond. Les personnes malvoyantes et les daltoniens trouveront difficile de lire un tel contenu – tout comme les personnes consultant votre site sur un appareil mobile en plein soleil.
  • Évitez les images clignotantes – vous les jugez peut-être utiles pour attirer l’attention sur un élément important, mais elles peuvent déclencher des crises d’épilepsie.
  • Veillez à ce que vos mesures de sécurité soient accessibles. Les « captchas », ces images distordues de mots que les internautes doivent déchiffrer et entrer au clavier avant de remplir un formulaire, peuvent poser des difficultés aux personnes ayant des troubles visuels. L’ajout d’une composante audio peut aider, mais ne mène à rien pour certaines personnes aux incapacités multiples. Demandez plutôt aux utilisateurs de répondre à une question simple. Si vous imposez une limite de temps à des fins de sécurité, permettez aux utilisateurs de la prolonger si nécessaire.
  • Pour les hyperliens, assurez-vous que le texte affiché est descriptif. Par exemple plutôt que d’écrire simplement « cliquez ici », écrivez « cliquez ici pour vous inscrire » ou simplement « s’inscrire ».

3. Testez régulièrement votre site nouveau ou mis à jour pour vous assurer de sa conformité.

Utilisez les mêmes outils d’évaluation que ceux indiqués ci-dessus pour vous assurer que votre nouveau site ou votre contenu remanié répond désormais aux exigences d’accessibilité. Vous pouvez aussi demander à des personnes handicapées de faire le test pour vous en donner la confirmation.

Bien sûr, à mesure que vous ajoutez du contenu à votre site, veillez à ce qu’il demeure conforme aux normes WCAG.

En conclusion

S’assurer que son site Web est accessiblen’est pas seulement une obligation dans diverses provinces, c’est aussi une bonne idée pour réaliser de meilleures affaires, notamment si votre site a une fonction de commerce électronique. La bonne nouvelle est qu’un recours aux meilleures pratiques de conception de site Web et de développement de contenupermettra naturellement d’éviter bon nombre des obstacles décrits dans le présent article.

Votre site Web répond-il aux exigences d’accessibilité? Est-il conforme aux normes WCAG? Faites-nous le savoir dans la section des commentaires ci-dessous.

 

Laissez-nous savoir ce que vous en pensez

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *