Consommateurs Petites entreprises Grandes entreprises

Bell reconnaît la Journée nationale des peuples autochtones

Publié 15 June, 2020 dans Chez Bell, Communauté et événements, French par 0

Le 21 juin, Journée nationale des peuples autochtones, est une occasion pour tous les Canadiens d’approfondir leurs connaissances sur l’histoire autochtone et de célébrer les diverses cultures et réalisations de ces peuples partout au pays. À cette fin, quatre membres de l’équipe nous expliquent ce que cette journée signifie pour eux et nous parlent notamment de leurs traditions et de leurs expériences.

Brenda

Gestionnaire de projet au sein de l’équipe Exploitation des services extérieurs, Brenda est une Métisse descendante de John Bruce, premier président du gouvernement provisoire des Métis à la colonie de la Rivière-Rouge, au Manitoba. Fière de représenter sa communauté, elle a figuré récemment dans la vidéo sur l’inclusion de Bell, où elle fait part de son vécu. Jetez-y un coup d’œil!

Que voulez-vous que les gens sachent à propos de la culture autochtone?

Il est important que les gens comprennent la diversité des cultures au sein de nos plus grandes communautés autochtones. Nous transmettons nos traditions afin de ne pas oublier notre identité et nos origines. Nous enseignons notre histoire afin de pouvoir comprendre nos racines ainsi que la façon dont cette histoire a façonné notre mode de vie actuel.

Que suggérez-vous aux non-Autochtones de faire pour participer et s’éduquer tout au long de l’année?

Chaque groupe est fier de partager sa culture. Pour en savoir plus, je vous recommande de jeter un coup d’œil au site Web de la Manitoba Metis Federation et à Pemmican Publications, une maison d’édition sans but lucratif affiliée à la Manitoba Metis Federation qui a pour sa part le mandat de promouvoir les auteurs, les illustrateurs et les histoires métis.

Comment soulignez-vous la Journée nationale des peuples autochtones?

J’adore participer à des activités locales ou lire des livres sur l’histoire autochtone ou sur les progrès réalisés par le Canada en matière de reconnaissance des communautés autochtones. La musique est importante aussi; dans tous les rassemblements, il y a toujours de la musique et de la danse.


Christina

Chez Bell depuis plus de 30 ans, Christina est une employée estimée de l’équipe Traitement et livraison de projets (expérience client). Membre de la Première Nation ojibway, elle est fière de nous parler de ses traditions et de ses expériences.

Pouvez-vous nous parler d’une tradition ou d’une coutume autochtone qui est importante pour vous?

Notre tribu a peu de traditions. En raison de la mise en place de règles injustes, mes ancêtres en ont perdu une grande partie. Par contre, l’habitude de se rassembler n’a jamais cessé. Les rassemblements ont toujours été une coutume importante pour les célébrations comme les mariages, les expéditions de chasse fructueuses, les naissances, les célébrations de la vie et, pour de nombreux groupes, les pow-wow. Le pow-wow fait la part belle à la danse et au partage de mets spéciaux, comme de la banique ou du ragoût d’orignal.

Goûter à des plats traditionnels est souvent un excellent moyen de s’immerger dans une culture. Avez-vous une recette autochtone préférée que vous aimeriez nous faire connaître?

Je suis très fière de faire découvrir nos traditions culinaires ancrées dans la mémoire de nos aînés aux plus jeunes membres de notre communauté. Nous chassons l’orignal sur les terres de nos ancêtres près et autour du lac Nipigon et le partageons avec les membres de notre famille et nos amis.

J’adore aussi cuisiner. La banique est un aliment de base dans de nombreuses communautés autochtones au Canada. C’est un simple pain qui peut être cuit à la poêle, au four ou dans l’huile au-dessus d’un feu en plein air. Voici la recette de banique traditionnelle de ma famille.

Ingrédients

  • 5 tasses de farine
  • 4 c. à table de levure chimique (« poudre à pâte »)
  • ½ c. à thé de sel
  • ½ tasse de beurre fondu
  • Eau, au besoin

Instructions

  • Mélanger les ingrédients secs avant d’ajouter le beurre.
  • Ajouter l’eau jusqu’à ce que la pâte soit homogène. 
  • Faire cuire sur la grille du milieu pendant 45 minutes à 350 °F (175 °C), ou jusqu’à ce que la pâte prenne une coloration brun doré.
  • Pour varier la recette, vous pouvez ajouter 1 c. à table de sucre aux ingrédients secs, puis incorporer ½ tasse de bleuets frais à la fin.

Luke

Commis, soutien au centre de contrôle de l’équipe Réseau, Luke est membre de la Nation crie de Fisher River et a le statut d’Indien cri des Premières Nations. De descendance à la fois crie et écossaise, il est fier de célébrer ses deux cultures. Sur la photo ci-dessus, il porte sa chemise traditionnelle à rubans.

Quelle facette de l’histoire autochtone du Canada voudriez-vous faire découvrir à d’autres?

Il est important de chercher à en savoir plus sur notre histoire ainsi que sur la détermination et la résilience des peuples autochtones. Je ne crois pas que nous soyons nombreux à comprendre ce qu’ils ont subi à l’époque des pensionnats. Ma grand-mère a vécu cette période, et je n’ai appris qu’avant sa mort à quel point cette expérience l’avait marquée. C’est un sujet difficile, qui est encore délicat pour de nombreux peuples autochtones.

Comment soulignez-vous la Journée nationale des peuples autochtones?

J’ai hâte de voir les Canadiens se réunir partout au pays pour la célébrer. La danse et les percussions sont vraiment magiques. Ce sont des activités cérémonielles qui caractérisent de nombreuses fêtes, dont celle-ci qui célèbre le début de l’été.

J’ai eu le privilège de célébrer l’arrivée du paquet cri à l’occasion du rassemblement national des Cris dans ma communauté, Fisher River. J’ai aussi participé à une « suerie » avec le chef de ma communauté et d’autres aînés du Manitoba. Ce fut une expérience très spéciale.


Lisa

Lisa est gestionnaire principale au sein de notre équipe des ressources humaines qui soutient le groupe Bell Solutions techniques. Métisse, elle est une ardente défenseure de toutes les initiatives en lien avec la diversité et l’inclusion chez Bell.

Que signifie la Journée nationale des peuples autochtones pour vous?

La Journée nationale des peuples autochtones donne l’occasion à chacun, quelle que soit son origine, de reconnaître et de célébrer les personnes autochtones, et de promouvoir la sensibilisation culturelle.

Selon vous, comment les non-Autochtones peuvent-ils s’impliquer ou se renseigner tout au long de l’année?

C’est bien que tout le monde prenne le temps d’en apprendre plus et d’apprécier la culture et l’histoire des peuples autochtones. Vous pouvez communiquer avec des partenaires autochtones au sein de notre communauté et en ligne, ce qui permet de développer une plus vaste culture d’inclusion.

Cette année, chez Bell, nous célébrons le Mois national de l’histoire autochtone ainsi que la Journée nationale des peuples autochtones au moyen d’activités virtuelles, et ce, tout au long du mois. Parmi ces activités figurent notamment une projection privée du film primé Kuessipan, un webinaire, le partage de guides sur la sensibilisation culturelle et plus encore.


Pour en apprendre plus sur l’engagement de Bell à créer un milieu de travail inclusif, consultez notre Rapport sur la responsabilité d’entreprise.

Laissez-nous savoir ce que vous en pensez

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *